simon liberati

 

Simon Liberati sera présent lors de la 70e édition de la Journée des Auteurs.

 

 

Fils d’André Liberati, membre du mouvement surréaliste, Simon Liberati naît en 1960 à Paris. Après des études de grammaire latine à la Sorbonne, il écrit pour des magazines comme Grazia, ou 20 ans. Ce n’est qu’après avoir cherché à dégoûter quelques lecteurs de ses horoscopes qu’il se tourne vers l’écriture : son premier roman, Anthologie des apparitions est publié en 2004 par Frédéric Beigbeder, alors éditeur chez Flammarion. Celui-ci est un ami de l’écrivain, qu’il surnomme “le poète” dans Un roman français, qui relate leur arrestation pour usage de stupéfiants sur la voie publique. Après avoir participé à plusieurs ouvrages collectifs, notamment de critique de livres, Simon Liberati obtient le prix de Flore 2009 pour L’hyper Justine. Son quatrième roman, Jayne Mansfield, publié aux éditions Grasset en 2011, reçoit le prix Femina. Marié à Eva Ionesco, actrice et réalisatrice, il publie en 2015 Eva aux éditions Grasset.

Son livre Les rameaux noirs revient en cette rentrée littéraire 2017 sur un sujet autobiographique : son enfance et son père, André Liberati. Une enfance qu’il dit heureuse mais sans nostalgie.