Ugo Bienvenu

 

 

Ugo Bienvenu sera présent lors de la 70e édition de la Journée des Auteurs.

 

 

Né en 1987, ce jeune réalisateur et dessinateur français a commencé ses études à l’école Estienne, en illustration, avant d’intégrer la section cinéma d’animation des Gobelins. En 2010, il suit un programme du California Institute of the Arts de Los Angeles, et s’oriente alors vers l’animation expérimentale. Sa carrière se dessine par la suite entre l’ENSAD, en tant qu’étudiant-chercheur, la société Miyu Productions et Animation sans frontières. Depuis 2010, il réalise des clips et des courts-métrages, le plus souvent diffusés sur Arte et Canal+. Il participe également à d’autres documentaires ou films, comme par exemple Le Soldat méconnu ou Lune, la face cachée de la Terre (2014)  de Jérémie Malavoy. Sa première bande-dessinée, Sukkwan Island, paraît en 2014 chez Denoël Graphic. Elle est une adaptation du roman d’aventure éponyme de David Vann, et sera nominée en sélection officielle du Festival d’Angoulême de 2015. Son travail prend forme dans des projets divers, comme un projet de long-métrage d’animation, Domenica, la réalisation de films publicitaires, de dessins de presse, de clip musicaux ou de génériques de films, ainsi que d’affiches d’événements culturels, le plus souvent accompagné de son co-réalisateur Kevin Manach. La diversité et la créativité de ses activités en font un acteur important de « l’avant-garde française » des moins de trente ans.

En mai 2017 est sorti son deuxième album, Paiement accepté, paru aux Editions Denoël. Il propose une plongée dans l’univers du cinéma, racontée avec les codes narratifs du 9e art, mais en dessins. L’histoire se déroule en 2058, et raconte le parcours d’un réalisateur démodé, Charles Bernet, qui fait tout pour que son film obtienne des financements, alors même que l’algorithme mis au point par le CNC démontre sa non-rentabilité. Il pose ici la question de la conciliation entre création artistique et industrie culturelle, en utilisant les codes de la science-fiction pour, comme il le dit lui-même, « traiter de nos obsessions à nous, nos obsessions presque ancestrales : la peur de mal faire, la peur de mourir, la peur de la maladie… ».