La conférence : J’ai choisi d’être un MC

ÉVÈNEMENT TERMINÉ. Un grand merci aux participants.

***

Lundi 9 novembre, de 19h15 à 21h, en amphithéâtre Émile Boutmy (27 rue Saint-Guillaume).

GRATUIT ET OUVERT À TOUSaffiche rap

Pour s’inscrire, deux options :
Pour les internes à Sciences Po, cliquer ici.
Pour les externes à Sciences Po, cliquer ici.

L’équipe de la Journée des Auteurs a le plaisir d’ouvrir les grandes portes de Boutmy pour accueillir le Rap et ses artistes en ce lundi 9 Novembre de 19h15 à 21h. Pourquoi j’ai choisi d’être un MC ?

Lors d’une table ronde introduite par Nasty, grande figure de la culture Hip Hop en France, danseur, chorégraphe, maître de conférence et professeur de l’histoire du Hip Hop à la Juste Debout School, nous nous interrogerons dans le cadre de notre thématique “L’auteur : sa vie versus son oeuvre”, sur le choix du rap dans la vie d’un auteur, et l’influence de son milieu social/spatial sur son écriture. Pour cela, nous avons le plaisir de recevoir les artistes :

_ Dooz Kawa, rappeur de Strasbourg qui a créé le crew T-Kaï Cee et travaillé notamment avec les prodiges de la guitare manouche tels que Biréli Lagrène et Mito Loeffler ou encore le swingman Mandino Reinhardt

_ Zoxea, rappeur de Boulogne qui a créé le groupe des Sages Poètes de la Rue, le label et la structure Beat 2 Boul (qui a permit notamment à faire connaître Booba, Ali, Lim, Salif etc.), il a rejoint le collectif de Kool Shen IV My People et tourné avec NTM avant d’entreprendre une carrière solo où il signe des featuring avec Fonky Family ou encore Busta Flex

_ Georgio, artiste solo de la nouvelle vague des jeunes rappeurs, a la particularité d’avoir été produit grâce à son public par un système de financement participatif, son premier album Bleu Noir vient de sortir

_ Kadaz, actif depuis une vingtaine d’année et désormais en carrière solo dans le milieu hip-hop, est l’un des pionniers du rap strasbourgeois et a tutoyé les sommets du rap Français avec son groupe La Mixture

_ Hippocampe Fou, rappeur celeste, est un amoureux des images, des rythmes et des mots qui propose des textes visuels originaux afin d’éveiller l’imagination des gens tout en les invitant à la réflexion, son album Celeste vient de sortir.

Nous aurons également la participation de Thomas Guénolé, politologue et enseignant à Sciences Po Paris qui a participé à démystifier la banlieue dans son ouvrage Les jeunes de banlieue mangent-ils les enfans ?

La conférence : le philosophe, sa vie versus son œuvre

ÉVÈNEMENT TERMINÉ. Un grand merci aux participants. Vous pouvez lire le compte rendu de la conférence ici, ou consulter les photographies de l’évènement ici.

***

Jeudi 15 octobre, de 19h à 21h, au 28 Rue des Saints-Père, salle H101

GRATUIT ET OUVERT A TOUS

Pour s’inscrire :

Pour s’inscrire, deux options :
Pour les internes à Sciences Po, cliquer ici.
Pour les externes à Sciences Po, cliquer ici.

Conférence avec Réjane Sénac, chargée de recherche CNRS au centre de recherches politiques de Sciences Po.affiche conf philosophe

L’idée de l’explication de l’oeuvre d’un auteur au regard de sa vie n’est pas uniquement présente en littérature, mais se retrouve également en philosophie. Dans le cadre de la Journée des Auteurs de Sciences Po, nous vous proposons d’aborder cette question lors d’une conférence en partenariat avec l’association interuniversitaire Opium Philosophie.

De Rousseau, dont les thèses issues d’Emile ou de l’Education ont été discréditées après qu’il a abandonné ses enfants, à Heidegger, rejeté en bloc par certains du fait de sa proximité avec le nazisme, peut-on considérer que l’œuvre d’un auteur ne peut être comprise qu’à l’aune de sa vie ; ou doit-on, au contraire, l’analyser pour elle-même, de manière atemporelle et a-historique ? Enfin, on peut aussi se demander si le passé d’un philosophe influence ses thèses et contribue à nourrir sa pensée.

Cette conférence traitera ces questions notamment sous l’angle des femmes, et de la manière dont leur condition sociale a pu influencer leurs idées et leur légitimité. Nous vous attendons nombreux !

L’objectif de la Journée des Auteurs

20150521_104145Dans quelques jours, le 6 octobre, nous organisons notre première table ronde, en présence d’Antoine Compagnon et de François Comba, avec également un discours inaugural de notre marraine Teresa Cremisi ! Cette table ronde servira d’introduction à notre thème, « L’écrivain : sa vie versus son œuvre ».

L’objectif de nos conférences (aussi bien celles qui auront lieu le jour de la la Journée des Auteurs, le 21 novembre, que celles que nous vous proposons en amont) est d’apporter des éléments de réponse à toutes les questions qui découlent de ce débat. Avec votre concours et celui des nombreux écrivains, éditeurs et intellectuels qui interviendront lors des tables rondes, nous sommes convaincus que nous serons, à la fin, capable de trancher : qui de Sainte-Beuve et de Proust avait raison ?

Ce débat nous paraît essentiel à la compréhension de la littérature, car transversal et universel : la question de l’influence de la vie du créateur sur son œuvre, et de la compréhension de cette œuvre via cette influence, traverse selon nous toutes les œuvres littéraires de toutes les époques (et même, au-delà de la littérature, tout l’Art en général).

L’équipe de la JdA

La table ronde introductive : l’écrivain, sa vie versus son œuvre

ÉVÈNEMENT TERMINÉ. Un grand merci aux participants. Vous pouvez voir la rediffusion de cette table ronde ou consulter les photographies.

***

Pour s’inscrire, deux options :
Pour les internes à Sciences Po, cliquer ici.
Pour les externes à Sciences Po, cliquer ici.

affiche table ronde

En présence d’Antoine Compagnon, historien de la littérature française, Professeur au Collège de France et de François Comba, professeur d’histoire et maître de conférence à Sciences Po en littérature.

Le 6 octobre à 19h00, en amphithéâtre Leroy Beaulieu, à Sciences Po (27 rue Saint-Guillaume)

Le thème de la Journée des Auteurs est « L’écrivain : Sa vie versus son oeuvre ». Il interroge les possibles liens entre la vie d’un écrivain et son œuvre. Cette conférence introductive développera et approfondira la source de ce questionnement : le débat entre Charles-Augustin Sainte-Beuve et Marcel Proust.

Le premier considérait que l’œuvre d’un écrivain était le reflet de son passé, de son expérience, et pouvait ainsi s’expliquer par sa propre vie. Le second s’est radicalement opposé à cette théorie, distinguant chez l’écrivain un « moi social » et un « moi créateur ».

De nombreuses questions découlent de ce débat : l’importance du passé dans l’inspiration et dans la création, les sources de la production littéraire et du besoin d’écrire, la place et la présence de l’auteur dans son œuvre, le pouvoir du lecteur sur l’œuvre de l’écrivain…
 Toutes ces facettes du débat seront abordées durant cette table ronde.