Les lieux de pouvoir en Haïkus de Nicolas Grenier

Nicolas Grenier
Nicolas Grenier

Nicolas Grenier est diplômé de Sciences Po. Poète français, Nicolas Grenier écrit dans les formes classiques de la poésie universelle, haïku, tanka, sonnet notamment, sur le monde contemporain. Claude Cailleau, à son sujet : « Il serait un paysagiste choisissant de représenter une centrale nucléaire avec la technique des maîtres flamands du XVIIesiècle ». Il publie également un nouveau recueil de haïkus  « Rosetta (suivi de Philae) ».

Nicolas Grenier

Il dédicacera ses haïkus, à Sciences Po, le 21 novembre.

*

SCIENCES PO PARIS

(SONNET N°27)

« me voici revenu près des lieux que j’aimais », in memoriam (1905), eugène d’eichthal (1844-1936).

dans le hall du vingt-sept de la rue saint-guillaume,

des ombres s’envolent ; sur la problématique,

les photocopieuses font un bruit frénétique.

master ou bachelor, tout est dans le diplôme.

sur le gazon jauni, les jeunes esprits chôment.

les nouvelles fusent dans le temps médiatique :

la guerre, la crise, les partis, la critique,

de new york à paris, c’est ici le royaume !

les portes de l’amphi boutmy claquent trop vite.

on s’agite, on papote, on s’accole, on se quitte ;

la cafétéria est comme un point de repère.

sur le vieux bâtiment, le soleil se liquide :

des yeux s’écarquillent. la cour pavée est vide :

je ne vois que la nuit dans la rue des saints-pères.

– revenir aux auteurs –